Réponses pour ce temps – Partie 2

Document original de la Mother Meera Foundation USA

Retour au Partie 1 →

Q: Certaines personnes meurent très rapidement du virus. Est-ce difficile pour leur âme?

MM: Non, non, ce n’est pas difficile. D’une certaine manière pour la personne qui décède, c’est bien; d’une autre manière, cela choque la famille, comme un accident. Cependant, les personnes qui meurent ont le plein soutien de Dieu. Il est bon d’aller aussi vite, bon pour leur âme; ils ne luttent pas.

Q: Donc leur âme est en paix?

MM: Oui, l’âme est dans un état paisible.


Q: Beaucoup de gens meurent seuls du virus. Es-tu avec eux avant leur mort?

MM: Dieu est là, je suis là, beaucoup sont là – personne n’est seul. Les médecins et les infirmières sont là. Seuls les membres de la famille ne sont pas là.


Q: Que pouvons-nous dire aux personnes qui perdent leurs proches à cause du virus, par exemple, si le conjoint d’une personne décède et maintenant elle est seule?

MM: C’est une situation très difficile. Ils ne peuvent pas aller les voir, ne peuvent pas les consoler, ne peuvent pas leur tenir la main et ne peuvent pas les réconforter. Ce n’est pas chose facile pour les gens. C’est une situation très difficile, une situation très douloureuse. Dans ces circonstances, nous devons apprendre à faire preuve de patience et à avoir confiance. Ils peuvent prier pour la personne mourante, prier pour eux-mêmes et prier pour le monde entier – prier pour les trois.


Q: Que pouvons-nous dire aux personnes qui ne peuvent pas trouver un emploi en ce moment, y compris les étudiants diplômés et autres?

MM: Les gens devraient comprendre cette situation – nous ne pouvons pas faire grand-chose. Si les gens ont un terrain ou un jardin, ils peuvent cultiver de la nourriture.
Cela ne se produit pas seulement dans votre pays – c’est dans de nombreux pays. Nous ne pouvons pas dire que cela affecte un seul pays, car cela se produit dans presque tous les pays.
Pour les personnes qui n’ont pas d’emploi, quoi qu’elles aient, elles doivent coopérer avec les autres. Ces personnes peuvent prier Dieu et cela devrait aller bien.


Q: En Amérique, certains endroits commencent à réouvrir un peu. Que recommandes-tu aux gens là-bas?

MM: Le gouvernement peut dire qu’ils doivent commencer à ouvrir les entreprises, mais les gens doivent quand même faire attention. Si vous devez aller travailler, vous devez sortir, mais ne sortez que si cela est nécessaire.
Individuellement, nous ne pouvons pas sortir; nous ne pouvons pas voir nos parents, nos proches. C’est un problème de leur rendre visite. Les gens ne devraient pas sortir tous en même temps; peut-être que le gouvernement élaborera des politiques afin qu’un groupe puisse sortir à un moment et qu’un autre groupe puisse sortir à un autre moment.
J’ai entendu dire que certains groupes sont prêts à aider les autres.

Q: Les gens devraient-ils rester à la maison si possible?

MM: Oui, ils devraient rester à la maison. Ce n’est que si cela est nécessaire qu’ils sortent. Gardez vos distances avec les autres et ne vous étreignez pas et ne vous serrez pas la main. Certaines personnes veulent rester chez elles, et pour celles-ci, c’est facile. Certains veulent sortir tout le temps – pour ces personnes, il n’est pas facile de rester à la maison.


Q: Pendant ce temps, comment pouvons-nous aider la situation actuelle?
MM: Nous devons prier – nous ne pouvons pas  faire plus que cela.

 

Q: Aides-tu tout le monde en ce moment, même ceux qui ne te connaissent pas?
MM: Oui, oui. Peu importe qu’ils me connaissent ou non – mon aide va à tout le monde, pour les aider à avoir une vie paisible.


Q: La dernière fois tu as dit que nous ne devrions pas avoir peur, ce qui se passera se passera.

MM: Oui, il est naturel que la peur vienne, mais nous devons contrôler notre peur. Parfois, si la peur vient, nous pouvons nous consoler – il est inutile d’avoir peur. En général, nous devons contrôler nos esprits avec une forte volonté – nous pouvons nous dire: «Je ne veux pas avoir peur». Il vaut mieux ne pas se concentrer sur la peur; il est bon de distraire l’esprit avec d’autres activités.


Q: La prière peut-elle changer ce qui va se passer?
MM: Oui oui, la prière peut changer beaucoup de choses. Avec notre forte croyance et notre forte foi, nous pouvons changer beaucoup de choses.

 

Q: S’il y a une pratique que tu pourrais recommander aux gens en ce moment, quelle serait-elle, par exemple japa ou méditation?
MM: Je ne recommande pas une seule pratique. Je ne dis pas de dire ce mantra-ci ou ce mantra-là. Dans l’instant, selon ce que nous ressentons, nous pouvons invoquer Dieu, ou la Mère, ou le Divin; nous pouvons dire «Dieu aide-moi». À ce moment-là, vous devez ressentir ce que vous voulez demander et les mots viendront automatiquement, sans votre pensée. Si vous avez vraiment besoin d’aide, les mots viendront automatiquement.


Q: Pendant les méditations en direct, travailles-tu à un niveau différent?
MM: Pendant la méditation, je suis là dans la vie des gens. Je suis là pour les consoler et pour apporter du soutien pour tout ce dont ils ont besoin.

Q: Peux-tu voir nos problèmes individuels et nous envoyes-tu de la lumière individuellement?
MM: J’envoie de la lumière à tout le monde, individuellement ou en groupe; la lumière est pour tout le monde.

Q: Les gens souhaitent pouvoir recevoir ton darshan dès maintenant.
MM: La méditation en direct est la même chose que le darshan.


Q: Mère, beaucoup de gens posent des questions sur les larmes qui viennent dans tes yeux pendant la méditation en direct.
MM: (riant) Je ne pleure pas. Pourquoi devrais-je pleurer devant la caméra? Je ne suis pas triste, je ne suis pas contrariée. L’eau sort de mon œil, je ne sais pas pourquoi.


Q: Mère, es-tu avec nous 24 heures sur 24?
MM: Je ne peux pas dire que je suis avec les individus toute la journée. Quand vous m’appelez, je suis là. Quand vous avez besoin de moi, je suis là.

Q: Est-ce vrai pour les gens qui te connaissent ou aussi pour ceux qui ne te connaissent pas, qu’ils soient des dévotees ou non?
MM: Pour moi, il n’y a pas de différence. Qu’ils croient en moi ou pas, cela n’a pas d’importance.

 

Q: Donc, même si quelqu’un dit « Je ne crois pas en Mère Meera », tu es avec lui?
MM: Oui, peu importe, ça ne me dérange pas. Pourvu qu’il ne pose aucun problème.

N’ayez pas peur, restez calme et priez!

Retour au  partie 1 →

Si vous souhaitez soutenir Mère Meera par un don, veuillez cliquer ici.

Questions to Mother Meera:
(in English or German)